Dodlino Index du Forum
Dodlino Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

chats

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dodlino Index du Forum -> LES ANIMAUX SUR TERRE -> Les animaux domestiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chats-blacks
Guide de Dodlino

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2008
Messages: 97

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 20:18 (2008)    Sujet du message: chats Répondre en citant

,j'adore tes yeux Mort de Rire Laughing


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Juin - 20:18 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tigresse
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 255
Localisation: villeurbanne rhone

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 22:38 (2008)    Sujet du message: chats Répondre en citant

Au coeur de toutes les passions, inspirateur des écrivains, des poètes et des illustrateurs, incarnation du diable ou ami des sorcières, victime des croyances populaires, tour à tour maléfique et porte-bonheur, le chat noir connaît bien des mésaventures!

Bien que réhabilité, le chat noir divise encore son public : certains l'adorent, d'autres en ont peur... une chose est sûre, il ne laisse jamais indifférent!



Bien avant l'époque du Moyen Âge, le chat est associé à la sorcellerie. Avant la création du monde, il existait, selon une légende ancienne, une déesse de l'obscurité nommée Diane. Celle-ci aima Lucifer qui possédait un chat. Diane et Lucifer eut une fille, Aradia. Lucifer envoya sa fille et son chat sur la terre pour enseigner aux hommes la magie noire. Ainsi s'explique la relation entre le chat et la sorcellerie.

C'est toutefois aux alentours du XIIIe siècle que le chat est "officiellement" associé à la sorcellerie. Rappelons-nous que l'Église, afin de contrer au paganisme, amorce une campagne contre la sorcellerie. L'Inquisition dépeint donc le la sorcière comme un être solitaire et asocial. Plusieurs vieilles femmes seules, ayant un chat pour animal de compagnie, sont des boucs émissaires tout choisis! Des milliers de femmes innocentes sont ainsi torturées, brûlées ou noyées... avec leur chat, noir de préférence.

En 1233, toute personne accueillant un chat noir sous leur toit risquait donc le bûcher... à moins que le chat "noir" ait au jabot une petite touffe de poils blancs appelée "marque de l'ange" ou "doigt de Dieu", alors chat et propriétaire étaient éventuellement épargnés.



En fait, la peur du noir remonte à des millénaires. Elle est née en Égypte pharaonique, où cette couleur était associée à l'image du deuil par référence aux envahisseurs éthiopiens qui avaient la peau foncée. La couleur noire était également associée à Seth, la divinité du mal, et le chat noir faisait déjà l'objet d'une grande aversion.

Mais contrairement à la croyance que le chat noir était le familier des sorcières, il semblerait que les "vraies" sorcières lui préféraient le chat "Tabby", Qu'importe, le chat noir était tantôt la réincarnation du diable ou de la sorcière car, une autre croyance voulait que celle-ci soit capable de se transformer en chat. Ce pouvoir était toutefois limité à neuf transformations, d'où l'expression qu'un chat possède neuf vies.

Dans l'esprit populaire, les dents du chat noir étaient venimeuses, sa chair empoisonnée, ses poils mortels, si vous en avaliez quelques uns. Et que dire de ses yeux "chargés d'étincelles" que le plus malin des hommes ne parvient pas à sonder.

Il faut dire que l'activité nocturne du chat renforce les suspicions... Outre les supplices affreux infligés à nos pauvres petites bêtes, on leur a causé bien d'autres misères. Entre autres, on a longtemps ferré les chats pour éviter qu'ils surprennent dans la nuit. N'est-ce pas que rencontrer un chat noir à minuit, c'est Satan en personne qui vient vous acheter votre âme! Et lors de funérailles, la rencontre avec un chat noir était encore plus néfaste puisqu'elle présageait la mort imminente d'une personne du cortège. Pour contrer la malédiction, le cortège changeait d'itinéraire pour se rendre au cimetière!



Même encore aujourd'hui, le fait de croiser un chat noir est une superstition aussi indéracinable que de passer sous une échelle ou de renverser du sel à table.

Le chat noir, mystérieux et doté de pouvoirs étranges, doit également son malheur à ses vertus de guérisseur. Autrefois, on vantait les mérites de la peau de chat noir contre les rhumatismes. Et pour se remettre d'une mauvaise chute, un seul remède: trancher la queue d'un chat noir et en sucer le sang!

Toutefois, il faut reconnaître que le chat noir peut aussi porter bonheur ou être un pourvoyeur de richesses. En Bretagne, si votre chat noir a quelques poils blancs, il suffit d'en arracher un (sans se faire griffer!) pour connaître la fortune! Dans le Bourbonnais, les soirs de pleine lune, un chatte noire peut vous offrir une bourse pleine d'or.

Malgré les différents rôles que le chat a joué dans les traditions populaires, son aspect maléfique est retenu. Encore aujourd'hui, n'est-il pas associé à l'Halloween et aux sorcières des livres de contes. Il faut avouer cependant que les chats noirs d'aujourd'hui sont tout à fait bénins.


Dernière édition par tigresse le Mar 17 Juin - 22:59 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
tigresse
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 255
Localisation: villeurbanne rhone

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 22:41 (2008)    Sujet du message: chats Répondre en citant

Les Chats & l'arche de Noé

Les chats ne figurent pas parmi les animaux que Noé embarqua sur son arche. En revanche, rats et souris s'yreproduisaient si bien qu'ils envahirent le navire, leurs agaceries tourmentant les autres animaux : l'une des souris avait grimpé sur la tête de la girafe et s'était proclamée vigie du bateau, une autre parvient même à se glisser dans la trompe d'un éléphant...qui, depuis cette aventure, a une peur irraisonnée des petits rongeurs ! Les animaux vinrent se plaindre à Noé, qui tint aussitôt conseil avec leur roi, le lion. Celui-ci éternua à deux reprises et deux lions miniatures sortirent de ses narines et s'élancèrent aussitôt à la poursuite des souris, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un couple de chaque espèce de rongeurs. Mais le mauvais caractère du chat (mini lion) contraignit Noé à le maintenir attaché sur le pont lors d'une tempête. C'est de cette épreuve que découlerait la peur de l'eau de nos amis félins.





Une autre légende affirme que la lionne délaissée par son royal mari fauta avec un singe. Le lion entra dans une colère folle, mais Noé parvient à le calmer : les félins engendrés resteraient de petite taille ; en compensation ils allieraient le courage du lion à l'esprit inventif du singe.





Une autre légende explique que le chat était en retard pour monter dans l'Arche qu'avait construite Noé. Il arriva juste au moment où Noé ferma la porte et sa queue y resta prise de sorte qu'elle fût coupée. Ce petit chat sans queue est aujourd'hui appelé le Chat de l'Ile de Mans


Dernière édition par tigresse le Mar 17 Juin - 23:03 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
tigresse
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 255
Localisation: villeurbanne rhone

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 22:52 (2008)    Sujet du message: chats Répondre en citant

AUTRES EXPLICATIONS :

Le chat noir et la superstition


La relation du chat avec l’homme remonte à la préhistoire bien qu’on ignore la date de sa domestication.


Pourquoi, de tous temps, le chat noir a-t-il fasciné et inquiété les hommes ?
Le chat a été divinisé par les Egyptiens ; notamment leurs yeux réfléchissant la lumière la nuit symbolisait le pouvoir de Râ, le dieu Soleil.
Déjà, chez les Egyptiens, pourtant idolâtres du chat, le chat noir était assimilé à un Ethiopien noir représentant le Diable.

Lorsque le Christianisme s’est imposé comme religion d’état dans l’empire romain, le chat n’a plus eu de caractère divin mais les fantasmes sont restés dans l’esprit populaire et il est devenu une créature satanique surtout s’il est noir.

Au cours des XII ° et XIII ° siècles, le chat noir subit les attaques d’une phobie contre les démons et les sorcières. Le seul fait de posséder un chat noir pouvait vous faire accuser de sorcellerie.
Les croyances maléfiques se sont focalisées sur les chats noirs.

Le chat noir, suppôt ou incarnation du Diable
Au Moyen Age une légende rapportée par Césaire de Heisterbach relate la mort d’un homme riche dans son palais ; dans l’assistance se trouvait un mauvais prêtre assisté d’un diacre qui, à la différence du prêtre, était un homme bon ; du fait qu’il n’était pas aveuglé par ses mauvais penchants, le diacre put voir une scène invisible aux autres. En effet, il vit que des chats noirs entouraient le lit du moribond qui se mit à crier « Ayez pitié d’un pauvre homme ; enlevez ces chats ! » Soudain un éthiopien noir enfonça un crochet dans la gorge du moribond et lui arracha l’âme. Ici, le Diable est incarné par l’Ethiopien, ancienne croyance égyptienne et les chats noirs sont ses suppôts.

C’est ainsi qu’est représentée la mort d’un homme voué à l’enfer.

Saint Louis d’Anjou, lors de sa captivité à Barcelone, a été attaqué par un grand chat noir, représentant le Diable.

Dans des cérémonies noires au Moyen âge, le Diable s’incarne en chat noir qui est adoré par une assemblée de disciples qui l’entourent et embrassent ses parties génitales.

Le Diable qui accompagne la mort
Laurence Bobis, dans son livre « Une histoire de chats» rapporte de nombreuses légendes sur les chats noirs qui prédisent la mort. Elle relate notamment, selon une légende cathare que Gaufrid, l’Inquisiteur de Carcassonne a été trouvé mort sur son lit entouré de deux chats noirs.

Gautier de Coincy parle de « chats plus noirs qu’un sac de charbonnier » qui entourent l’usurier qui va mourir.

Ou encore selon Césaire de Heisterbach, dans un couvent, une colombe perchée au-dessus de la cellule d’un moine agonisant, est attaquée par un chat noir. Le chat noir est ici assimilé au Diable qui guette l’âme du mourant. C’est l’opposition du malin et de la colombe innocente.

Le chat noir qui cause la mort

Une autre légende belge du XII ° siècle, toujours rapportée par L. Bobis, fait allusion à la coquetterie d’une jeune fille qui accepta une parure offerte par le Diable qui avait l’apparence d’un chat noir, pour se rendre à une noce. Le Diable en lui passant autour du cou la parure, l’étrangla.
Lors de l’enterrement de la jeune fille, le cercueil était si lourd que même six personnes ne pouvaient le soulever. Alors, on ouvrit le cercueil qui ne contenait plus qu’un chat noir qui s’enfuit.

Un pêcheur qui avait fait le vœu d’offrir un poisson à Dieu et ne l’avait pas réalisé, pêcha dans ses filets un chaton noir qu’il introduisit dans sa maison pour chasser les souris. Le chat a étranglé toute sa famille.

Le chat noir sacrifié
Le chat noir était aussi une victime offerte en sacrifice à Satan.

En Ecosse, le rituel du « taghairm » consistait à offrir au Diable, des chats noirs exclusivement, qu’on faisait rôtir vivants, embrochés. Attiré par les hurlements des malheureux, Satan apparaissait sous la forme d’un chat et exauçait les vœux des participants, notamment il leur donnait le pouvoir de se rendre invisible…

Au XII° jusqu’au XVII° siècle, des fêtes traditionnelles furent organisées à Metz, Melun ou Paris ; les chats noirs y étaient brûlés vifs dans des paniers jetés dans des feux. Le Diable doit souffrir !



Le chat noir et les sorcières
Si le Diable prend souvent l’apparence du chat noir, les sorciers sont associés aussi au chat noir. Les sorcières s’en entouraient. Une légende prétendait qu’elles avaient une troisième mamelle pour allaiter leur chat familier. Elles partageaient avec leurs chats les pouvoirs que leur accordait le Diable. Certaines laissaient leur chat sucer leur sang.

Les sorcières se réunissaient à certaines dates correspondant à des phases précises de la lune.
Ces cérémonies étaient présidées par le Démon incarné en grand chat noir.

Au XII° siècle, certaines croyances affirmaient que les sorcières se transformaient en chats, la nuit, et qu’elles rentraient par les fenêtres ou les cheminées des maisons en poussant des hurlements effrayants et assaillaient les enfants.

D’après un écrit de 1584 « Gardez-vous du chat » une sorcière ne pourrait se transformer en chat que neuf fois. Le chat a, dit-on, neuf vies mais il hanterait celui qui lui en a volé une afin de se venger.

Angela Sayer rapporte plusieurs légendes, dans « Le Monde Fascinant des Chats », chez Grûnd, notamment, à Vernon, des sorcières transformées en chats noirs, se réunissaient dans un vieux château. Une nuit, quatre jeunes hommes entrèrent dans le château et, à minuit, comme ils furent attaqués par une dizaine des chats, ils luttèrent et il y eut des blessés de part et d’autre. Le lendemain, dans le voisinage, plusieurs femmes portaient sur leur corps les traces des blessures infligées aux chats.


Pourtant, l'image du chat noir n’a pas toujours été négative.

Le char noir réhabilité
Même s’il était craint, durant tout le moyen âge, le chat était aussi considéré comme un animal utile. Non seulement il attrape les souris mais on lui reconnaît d’autres vertus parfois surnaturelles :

Le pouvoir du chat noir sur les éléments
Au moyen âge, le chat noir, s’il est craint, n’est pas toujours obligatoirement néfaste. Par exemple,
les marins qui avaient l’habitude d’embarquer des chats sur leurs bateaux, pour lutter contre les rats et les souris, en avaient un grand respect. Si, un homme en colère se permettait de jeter un chat noir pardessus bord, ils pensaient avec beaucoup d’angoisse que cela allait déclencher la colère des éléments.
Ils étaient aussi persuadés que, placé sur le pont, en cas de calme plat, il pouvait aider à lever les vents.

Les vertus exorcistes et thérapeutiques du chat noir
Bien que dans l’esprit populaire du Moyen-âge, le chat avait une image plutôt nocive : porter la fourrure d’un chat faisait maigrir, manger de la cervelle d’un chat intoxiquait et faisait perdre la raison, au contraire, le chat noir était souvent utilisé en pharmacopée : selon le manuscrit des Kiramides, au XII° siècle, les testicules du chat noir avec du sel font fuir les démons et un cœur de chat noir attaché au bras gauche anesthésierait de toute douleur.

Le chat noir comme animal de compagnie
Si des pratiques cruelles envers les chats se sont perpétuées jusqu’au milieu du XVIII° siècle, on a perçu bien avant une évolution des esprits montrant plus de sensibilité envers ces petits compagnons et même envers les chats noirs. L. Bobis cite l’exemple de « Mme de La Sablière, amie de La Fontaine, qui résolut de se défaire de sa passion des chiens en les remplaçant par des chats noirs et fut définitivement séduite par ces animaux ».

D’ailleurs, si l’Occident pensait que le Diable était incarné en chat noir, ce n’a pas été le cas chez les musulmans pour qui le chat était un animal respectable qui gardait la maison, qu’il soit noir ou d’autres couleurs ; le prophète Mahomet était ami des chats et on rapporte qu’un chat s’étant endormi sur son manteau, il a préféré le couper plutôt que de déranger le chat. Au Maghreb c’est le chien noir qui porte malheur ; d’ailleurs, le chien reste à l’extérieur des maisons alors que le chat même noir y est un hôte privilégié.

Le chat noir porte-bonheur

Même dans nos contrées, le chat peut être considéré comme un porte-bonheur : c’est le cas d’une légende en Basse-Bretagne selon laquelle tout chat noir possède toujours un poil blanc qui sert de talisman à celui qui parvient à l’arracher.

Pour les anti-chasses, sachez que dans les Vosges, on pensait que la patte gauche d’un chat noir, enfouie dans la gibecière d’un chasseur, l’empêche de bien viser !.

Pensez-vous vraiment que nos chatons Bombay si craquants pourraient nous porter malheur ?
Impossible, car même pour les plus superstitieux, seul le chat noir inconnu qui croise notre chemin, pourrait porter malheur mais jamais le chat de la maison !


Les écrivains férus de chat noir
De toute façon, si le chat noir a fait couler tant d’encre, c’est bien parce qu’il est fascinant.

De nombreux auteurs ont vanté les mérites des chats et raconté leur passion pour ces derniers ; Colette, Pierre Loti ou Doris Lessing à qui on vient d’attribuer un Prix Nobel de littérature, pour les plus célèbres.

- D. Lessing raconte dans son livre « les chats en particuliers » son amour pour ses deux chattes dont l’une est noire :
« Quand elle somnole, les yeux mi-clos, elle devient ce qu’elle est vraiment, quand la maternité ne la pousse pas à un excès de dévotion. Une belle petite bête saine, toute noire, avec un noble profil incurvé et distant. Chatte des ombres ! Chatte plutonique ! Chatte d’alchimiste ! Chatte de minuit !
Mais la chatte noire ne s’intéresse pas aux compliments, aujourd’hui, elle ne veut pas qu’on la dérange. Je lui caresse le dos ; elle se redresse légèrement. Elle émet un vague ronronnement par politesse à l’égard de l’étrangère que je suis puis fixe son regard sur l’infini, plongée dans l’univers qui se dissimule derrière ses yeux jaunes. »
Les Chats en particuliers de Doris Lessing.

- Pierre Loti, un fervent admirateur des chats, avait, dit-on, peur des chats noirs et aurait refusé de dormir sous le même toit qu’un chat noir ; cependant, lui aussi est tombé sous le charme « maléfique » des chats noirs car il s’est attaché à l’un d’eux qu’il a ramené d’Istanbul sur le contre-torpilleur « Vautour » jusqu’à Rochefort, dans sa maison. C’était un magnifique chat angora noir qu’il a adopté et nommé Pamouk et avec lequel il a posé pour une photo.

- Colette, grande admiratrice des chats, a aimé aussi les chats noirs au point de les faire parler :

« Noir dans le noir. Plus noir que le noir… Je n’ai pas besoin, pour disparaître, de me cacher ; je cesse seulement d’exister, et j’éteins mes phares. Mais je fais mieux encore ; je dépose mes deux phares d’or au ras du tapis, flottant dans l’air, visibles et insaisissables, et je m’en vais à mes affaires…
C’est de la magie ? Mais, bien sûr. Croyez-vous qu’on soit noir à ce point, sans être sorcier ? »

ou encore, ces paroles de chat noir :

"Je suis le Diable. Le diable. Personne n'en doit douter. Il n'y a qu'à me voir, d'ailleurs. Regardez-moi, si vous l'osez ! Noir, d'un noir roussi par les feux de la géhenne. Les yeux verts poison, veinés de brun, comme le fleur de la jusquiame. J'ai des cornes de poils blancs, raides, qui fusent hors de mes oreilles, et des griffes, des griffes, des griffes. Combien de griffes ? Je ne sais pas,.cent mille peut-être. J'ai une queue plantée de travers, maigre, mobile, ilmpérieuse, expressive - pour ne pas dire diabolique. Je suis le diable et non un simple chat".
Extrait de Chats de Colette.

Ainsi que nous le dit Marie-Sophie Bazin (dans son article dans 30 Millions d’amis de Mars 2007) le Bombay « fait mentir tous ceux qui pensent encore que les chats noirs portent malheur ». Conçu pour ressembler à une panthère noire, le Bombay est « plutôt pépère que panthère » (sic). Pot de colle et intelligent puisqu’il est capable de marcher sur un tapis roulant à votre rythme, de rapporter une balle comme un petit chien, de jouer à cache-cache.

Malgré leur grand succès, les Bombay sont encore rares en France ; serions-nous encore superstitieux ?


Revenir en haut
MSN
chats-blacks
Guide de Dodlino

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2008
Messages: 97

MessagePosté le: Ven 20 Juin - 14:57 (2008)    Sujet du message: chats Répondre en citant

en tous cas ils on des yeux perçant quelque fois Shocked Shocked

Revenir en haut
tigresse
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 255
Localisation: villeurbanne rhone

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 15:39 (2009)    Sujet du message: chats Répondre en citant

Le chat en colère tourne ses oreilles vers l'arrière et contracte les pupilles.      
Grognements et miaulements forts sont de rigueur !






Dos légèrement arqué, poil hérissé le long de la colonne vertébrale et de la queue :    
le chat en colère prend la pose et dégaine ses griffes.     
En rogne, même un chaton peut faire peur 


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:12 (2018)    Sujet du message: chats

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dodlino Index du Forum -> LES ANIMAUX SUR TERRE -> Les animaux domestiques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com